Le vignoble

Tout ici est réuni pour engendrer de grands vins, sources de plaisir.

La valeur n’attend pas le nombre des années

Château Peigros en témoigne. Créé en 1988, il est l’un des domaines les plus jeunes du pays de Pierrefeu. Pour autant, il s’est déjà hissé parmi les valeurs sûres de ce beau terroir varois. Une ascension facilitée par l’arrivée aux commandes de Robert Ghigo et sa famille. Déjà propriétaires de Château Vert, à La Londe-les-Maures, ils ont acquis la propriété en 2010, lui donnant aussitôt un nouvel élan.

Sitôt installés, les nouveaux maîtres des lieux engagent les réformes et les refontes qu’ils savent nécessaires pour exploiter le joli potentiel du domaine. Ils modernisent ainsi la cave et agrandissent le vignoble, plantant de la syrah, l’un des meilleurs cépages provençal. Ils achètent également une superbe parcelle de près de dix hectares d’un seul tenant.
Située sur les coteaux les plus hauts de la Règue des Botes, un lieu-dit très estimé par les vignerons du cru, elle porte de belles et vieilles vignes dont nait aujourd’hui le rosé roi du Château : la cuvée La Croix Haute des Schistes.

Aujourd’hui, Château Peigros exploite pas loin de 25 hectares de vignes

Ils sont classés en AOP Côtes de Provence et répondent aux critères de la toute nouvelle dénomination de terroir Pierrefeu, gage d’excellence.
A l’initiative de Camille, fille de Robert et jeune œnologue passionnée, les vignes sont cultivées depuis plusieurs années selon les préceptes de l’agriculture biologique, préservant les rangs de tout intrant chimique.
Le domaine s’est d’ailleurs engagé dans une démarche de conversion qui permettra la labellisation de sa production d’ici à 2017.

Pour entretenir naturellement la vitalité des terres, elles sont travaillées très régulièrement, multipliant les labours pour en décompacter la couche supérieure, piochant chaque pied à la main pour un désherbage mécanique et favorisant l’enherbement de l’inter-rang pour développer la vie des sols, améliorer la santé des vignes et en maîtriser les rendements.
La qualité des vendanges et, par conséquent, celle des vins n’en sont que plus grandes !

Les cépages